Enable JavaScript.

The Bell Rocket Belt.

1962: The Rocket Belt

The harness was built for someone a bit larger than me, but I held onto the controls and twisted them to the right and to the left attempting to keep myself upright and away from the ground. I was flying the Bell Rocket Belt, one of the marvels of the 1960's that were supposed to change our lives in the near future.

My flight quickly ended when I ran out of fuel and crashed to the ground. Actually, I never got near a real Rocket Belt. What I was flying was an analog computer simulation of one. I was just a dot on an oscilloscope and the ground was just a line under the dot, but the harness I was in had been taken from a real Rocket Belt. After the flight, I saw a simulation of a spaceship docking with a space station, though this was performed by a technician. The computer center was owned by the Bell Aerosystems Corporation, a manufacturer of helicopters, rocket engines and other aerospace equipment. It was located in the outskirts of Niagara Falls, NY, an industrial city in those years.

Bell Aerosystems was one of several major research and industrial sites I visited during high school as a member of a science club. Membership was highly selective and included students from all of the city's high schools. However, I wasn't actually a member of the science club. I had applied for one of the two yearly memberships available to students of Bishop Duffy High School, but I had not been accepted. Regardless, my interest in science was so great that I refused to be denied this opportunity. I attended all of the weekly meetings and went on all of the field trips. Eventually, the sponsors forgot I was not a member. Ironically, many of the students who were members soon stopped participating.

In addition to the Bell Aerosystems computer center, we saw the static testing of a rocket engine, visited the wind tunnel at Cornell Laboratories in Buffalo, we toured a Goodyear tire factory, and we got an inside look at the new Niagara electric power plant. We also heard lectures by scientists and engineers working in many fields of study: in Astronomy, Chemistry and Biology. The sponsors and speakers never talked down to us. They made us feel like we had a future in science. For me, the science club was an important addition to my high school science education.

But in retrospect, there is a question about the science club that troubles me. At that time, the name "John Birch Science Club" meant nothing to me, but today the name "John Birch" has much more negative connotations. Wikipedia describes the John Birch Society as a "conservative American political organization… [that] promotes a conspiracist view of history and current events…"

This is not an organization with which I would want to be associated. However, the Wikipedia article says nothing about the society sponsoring high school science clubs. Perhaps this was just an activity of the local Niagara Falls chapter. In any case, I never heard anything political or conspiratorial at any of the meetings I attended over a two year period. Whatever their political views, I thank the scientists who devoted their time to the activities of the club.


Not many people know that two kinds of computers were invented in the 1940's, analog and digital. They don't know about analog computers because they were quickly replaced by their more versatile digital cousins. Still, I feel privileged to have seen one.

1962: La ceinture-fusée

Le harnais était construit pour quelqu'un de plus grand que moi, mais je tirais les commandes et les faisais tourner à droite et à gauche en essayant de me tenir debout et loin du sol. J'ai piloté une ceinture-fusée, une des merveilles des années 1960 qui était censée changer nos vies dans le futur proche.

Mon vol s'est terminé rapidement quand je suis tombé en panne d'essence et j'ai percuté le sol. Vraiment, je ne m'étais jamais approché d'une ceinture-fusée. Celle que j'ai pilotée était une simulation sur ordinateur analogique. J'étais simplement un point sur un oscilloscope et le sol était une ligne au-dessous du point, mais le harnais que je portais provenait d'une ceinture-fusée réelle. Après le vol, j'ai regardé une simulation d'un vaisseau spatial amarrant à une station orbitale et qui était manœuvrée par un technicien. Le centre des ordinateurs était possédé par la société Bell Aerosystems, un fabricateur d'hélicoptères, de moto-fusées et d'autres équipements aérospatiaux. C'était dans l'orée de Niagara Falls dans l'Etat de New York, jadis une ville industrielle.

La société Bell Aerosystems était un des nombreux sites industriels que j'ai visités pendant mes années 1a l'école secondaire comme membre d'un club scientifique. L'appartenance était très sélective et incluait les étudiants de tous les écoles secondaires de la ville. Cependant, je n'étais pas vraiment un membre. J'avais demandé à y adhérer. Bien que deux places étaient disponibles chaque année aux étudiants de chaque école, je n'avais pas été accepté. Néanmoins, mon intérêt pour science était si grand que j'ai refusé de me priver de cette opportunité. J'ai assisté à toutes les réunions mensuelles et je suis allé à toutes les excursions. Eventuellement, les parrains du club ont oublié que je n'étais pas membre. Ironiquement, certains d'étudiants qui étaient membres ont cessé bientôt de participer.

En plus du centre des ordinateurs à Bell Aerosystems, nous avons regardé l'essai statique d'une moto-fusée, nous avons visité la soufflerie à Cornell Laboratories à Buffalo, nous avons fait le tour d'une usine de Goodyear qui fabriquait des pneus et nous avons visité l'intérieur de la centrale électrique de Niagara. De plus, nous avons écouté des exposés par des savants de champs d'étude variés : en astronomie, en chimie et en biologie. Ils ne nous parlaient jamais comme à des enfants. Ils nous donnaient une raison de croire que nous pouvions avoir une carrière dans les sciences. Pour moi, le club scientifique était une partie importante de mon éducation scientifique.

Mais rétrospectivement, une question à propos du club scientifique me troublait. En ce temps-là, le nom « John Birch Science Club » ne signifiait rien pour moi, mais aujourd'hui ce nom « John Birch » a des bien plus de connotations négatives. Wikipedia décrit la société John Birch comme une « organisation politique américaine qui est conservatrice — [et qui] promeut une vue conspiratrice de l'histoire et des actualités… »

Ce n'est pas une organisation à laquelle je voudrais être associé. Cependant, l'article de Wikipedia ne dit rien à propos de la société faisant le parrainage de clubs scientifiques aux lycées. Peut-être, était-ce une activité de la branche locale de Niagara Falls ? En tous les cas, je n'ai jamais entendu de propos politiques conspirateurs aux réunions du club pendant le deux années. Quelles que soient leurs opinions politiques, je remercie les chercheurs scientifiques qui consacraient leurs temps aux activités du club.


Peu de personnes savent que les deux types d'ordinateurs, analogique et numérique, avaient été créés dans les années 1940. Les gens ne savent rien des ordinateurs analogiques parce qu'ils avaient été remplacés rapidement par leurs cousins numériques qui étaient plus versatiles. Néanmoins, je me sens privilégié d'en avoir vu.