Enable JavaScript.

Our backyard, Peekskill, NY

1971: Under the Bridge and Over the Dam

I arrived home after a long day of work and commuting to find my beloved bride in tears. As bad a day as I'd had, hers was much worse.

We had just moved into our first home, just outside of Peekskill, NY. A small, twenty year old house at the end of a cul-de-sac, it sat on a very strange piece of property. A stream that was ten feet wide and a couple of feet deep ran across the back yard. It gurgled under a log bridge and over a rock dam that created a small pool. It was all very charming.

The house was all we could afford that was close to our work. Among many other problems, the house lacked an electric clothes dryer. With a baby in the house, I thought this was something to buy immediately, but our budget was very tight. Lois' initial reaction was that we didn't need to spend money on a dryer, because there was a clothesline in the back yard. She had grown up helping her mother to hang laundry outside to dry, so doing it herself didn't seem to be much of a problem.

The clothesline was a loop between two pulleys, one pully attached to the house and the other pully attached to a large tree on the other side of the stream. The first time I saw a load of clothing drying on the line, suspended over the stream, I thought it looked precarious. However, there were many other things to work on in our "fixer-upper" of a house, and Lois seemed to be doing fine with the clothesline.

But in fact, there was a hidden problem. The wire core of the line had rusted, and broke under the weight of a full load of wet clothes. The clothes fell into the stream, and were swept under the bridge and over the dam. By the time Lois discovered this, the current had dragged the whole load 200 yards down stream, past the homes of several neighbors.

Laboriously, she waded in the stream and with much effort retrieved the clothes. She then had to rewash them because everything was dirty, all covered in gunk. However, there was nowhere to dry them. By the time I got home that night, Lois was frustrated to the point of tears.

I looked at the clothesline and saw that it was irrepariable. I didn't think we could afford a new dryer, but I never again wanted to see Lois so frustrated. That night, budget be damned, we went to Sears and bought an electric dryer that wasn't too expensive.

1971: Par-dessous le pont et par-dessus le barrage

Quand je suis arrivé à la maison après une longue journée de travail j'ai trouvé ma chère épouse pleurant. Ma journée avait été difficile, mais la journée de Lois l'avait été encore plus difficile.

Nous avions emménagé dans notre première maison, près de Peekskill dans l'Etat de New York. C'était une petite vieille maison de vingt ans située sur un terrain étrange à la fin d'un cul-de-sac. Un ruisseau de trois mètres de large et d'un demi-mètre de profondeur traversait le jardin de derrière. Il gargouillait par-dessous un pont de rondins et par-dessus un barrage de pierres qui formaient un petit étang. Tout était très charmant.

C'était la seule maison que nous puissions acheter qui était près de notre travail. Un des problèmes, la maison n'avait pas de sèche-linge. Avec un bébé dans la maison, j'ai pensé que c'était quelque chose à acheter immédiatement, mais notre budget était très limité. La réaction initiale de Lois était qu'il n'était pas nécessaire de dépenser l'argent pour une sèche-linge parce que nous avions une corde à linge dans le jardin de derrière. Elle se souvenait d'avoir mis des vêtements à l'extérieur sur une corde à linge avec sa mère quand elle était petite. Donc, elle ne pensait pas qu'il y eût un problème.

La corde à linge était une boucle fermée entre deux poulies, une poulie attachée à la maison et l'autre poulie attachée à un grand arbre de l'autre côté du ruisseau. La première fois que j'ai vu des vêtements suspendus au-dessus du ruisseau, j'ai su que c'était précaire. Cependant, il y avait beaucoup d'autres choses à réparer dans notre maison et Lois semblait être d'accord avec cette idée de la corde à linge.

Toutefois, un problème se cachait. Le noyau métallique de la corde était rouillé et la corde à linge s'est rompue sous le poids d'une charge pleine de vêtements mouillés. Les vêtements sont tombés dans le ruisseau et ils ont été emportés par-dessous le pont et par-dessus le barrage. Quand Lois l'avait découvert, les vêtements avaient été entraînés 200 mètres derrière les maisons des voisins.

Laborieusement, elle avait barboté dans le ruisseau et avec beaucoup d'effort avait repris les vêtements. Ensuite, elle a dû les relaver, car ils étaient très sales et tout couverts de boue. Cependant, il n'y avait nulle part où les sécher. Quand je suis arrivé à la maison, Lois était frustrée au point de pleurer.

J'ai regardé la corde à linge et j'ai vu qu'il n'était pas possible de la réparer. Je ne pensais pas que nous avions les moyens d'acheter une sèche-linge, mais je ne voulais plus voir Lois si frustrée. Cette nuit-là, nous sommes allés à Sears et nous avons acheté une sèche-linge qui n'était pas très cher. Tant pi pour le budget.