Enable JavaScript.

The author's copy of Tweeny under construction. The finished canoe on a car rack. Young Richard is ready to go too. Trying out the new  canoe in Silver Lake.

1978: Tubby, Tippy, Tweeny

Seventeen feet long, 28 inches wide, a rounded bottom, and only fifty pounds in weight, Jim's new canoe had captured everyone's attention. The rest of us, more than a dozen families, were seated in fifteen or sixteen bulky, rented, aluminum canoes. We had just put them into the Turkey River in Northern Iowa for a day's float and picnic. It was the maiden voyage for Jim Moran's latest creation, one he had lovingly fabricated from thin strips of redwood, fiberglass, and polyester resin. We were all watching to see their reactions to the new boat as Jim and his teenage son Pat carefully lowered themselves onto its seats.

"It's a bit tippy, Dad." Pat said. "I feel like we're going to capsize at any second."

"Balance with your paddle." Jim responded, as he carefully pushed off from the riverbank into the current.

We could see their bodies twitching from right to left as they struggled to maintain their balance. Suddenly, the canoe tipped too far to one side and with a scream, Jim and Pat were swimming. Jim got to his feet in the shallow water, grabbed the gunnel of the canoe and dragged it back to shore. "I shouldn't have made the bottom so round" was his only comment. But there was nothing he could do about it while still on the river, so he and Pat spent the day struggling to stay afloat.

When we stopped for a picnic lunch, Jim explained that he had designed the canoe for light weight and that a rounded bottom reduced the amount of material needed and therefore the weight of the canoe. Unfortunately, it also made the canoe extremely tippy. Howard Botterill and I took it out for a quick paddle and agreed it was the most uncomfortable boat we'd ever paddled. It was like walking on a high wire without a balance pole.

This was actually the second canoe Jim had built. The first was built from plans he had gotten from the Boy Scouts. It was 38 inches wide, flat bottomed, and weighed over a hundred pounds. Jim had taken it into Minnesota's "Boundary Waters Canoe Area" national park and he'd had a miserable time. Over a million acres of lakes and small rivers, the BWCA can be penetrated only by foot and canoe. (See

.) Frequent portages, literally "carries," between lakes or around rapids, make light weight gear highly desirable, especially the canoes. Jim hadn't gotten very far into the BWCA with his hundred pound tub when he'd resolved to build another canoe that would be much lighter.

In looking for other canoe plans, Jim found plans for building racing canoes. These plans explained what factors made a canoe easy or hard to steer, good for rapids or lakes, and more or less tippy or stable. He combined these plans with the redwood strip construction method of the Boy Scout plans and did everything possible to reduce the new canoe's weight. The result was the unstable disaster he christened "Tippy," which of course led to "Tubby" as the name of his first canoe.

A number of weeks after the Turkey River trip, several of us met at Silver Lake, a small artificial lake in the middle of Rochester, for some after-work canoeing. Jim brought Tippy again, but he had installed wider seats in it. This widened the canoe to 31 inches and flattened the bottom. We all agreed it was much better, but it was still a bit tippy and wasn't very comfortable to paddle.

Out on the lake, Jim and his partner, Ron MaHaffe, experimented with a number of different paddle strokes. Jim said "Hey Ron, watch this cross-bow draw." This move requires the bow man to reach across the bow with the paddle without changing hands, digging the paddle deeply into the water, and pulling it quickly toward the canoe. It is an effective method for the bowman to help change the direction of the canoe, but it is used primarily in white water canoeing. However, this wasn't white water, Ron wasn't ready for the move, and the canoe was named Tippy for a good reason. Once again, Jim and his partner went swimming. Considering the number of Giant Canada Geese who live (and do their business) in Silver Lake, swimming in it isn't very appealing.

Later that summer, Jim launched his latest aquatic creation - "Tweeny." Weighing in at 55 pounds, it was 32 inches wide, had a much flatter bottom and had a lively feel without being unstable. We all decided that he had finally found the right combination. Over the next year, several of us borrowed Jim's forms and plans and built copies.

Jim continued his career as a canoe builder. However, he switched over to building super light weight boats out of Kevlar and Epoxy resin, favoring one-man canoes. His latest creations were translucent egg shells, weighed less than thirty pounds and were a pleasure to paddle. I found it interesting to be able to see water through the hull of these canoes.

Jim wrote a book on building Kevlar canoes and got it published. See [Moran, 1995].

 

Canoe Length Width Weight Bottom
Tubby 17 feet 38 inches 100 pounds Flat
Tippy 17 feet 28 inches 50 pounds Rounded
Tweeney 17 feet 32 inches 55 pounds Semi-rounded

1978: Tubby, Tippy, Tweeny

Long de cinq mètres, 71 centimètres de large, un fond rond et pese seulement 23 kilogrammes, le nouveau canoë de Jim a captivé l'attention de tout le monde. Le reste d'entre nous, plus d'une douzaine de familles, était assise dans quinze ou seize autres canoës volumineux, construits en aluminium, que nous avions loués. Nous les avions mis dans la rivière « Turkey » (au nord de l'État d'Iowa) pour un voyage et un pique-nique d'un jour. C'était le premier voyage de la création la plus récente de Jim Moran. Il a fabriqué son canoë de bandes minces de séquoia, de fibres de verre et de résine de polyester. Nous avons regardé Jim et Pat, son fils ados, pour voir leur réaction au bateau neuf quand ils se sont abaissés prudemment sur les sièges.
— Il est un peu bancale papa, dit Pat. C'est comme si on va chavirer dans quelques secondes.
— Garde l'équilibre avec ta pagaie, répondit Jim, tout en s'éloignant soigneusement de la berge dans le courant.

Nous pouvions voir leur corps aller de à gauche et à droite comme s'ils luttaient à maintenir leur équilibre. Soudainement, le canoë a basculé d'un côté et avec un cri, Jim et Pat se sont retrouvés à nager. Jim s'est mis debout dans l'eau peu profond. Il a saisi le plat bord du canoë et l'a traîné au rivage. « Je n'aurais pas dû faire le fond si rond. » dit-il. Mais il n'y avait rien qu'il pouvait faire pendant qu'il était encore à la rivière, donc Jim et Pat ont passé la journée à lutter pour rester à flot.

Quand nous nous sommes arrêtés pour le pique-nique, Jim a expliqué qu'il a dessiné le canoë pour être léger et qu'un fond rond a réduit la quantité de matériau dont il avait besoin et par conséquent le poids du canoë. Malheureusement, cela avait rendu le canoë extrêmement instable. Howard Botterill et moi avons pris le bateau pour une petite excursion et nous étions d'accord sur le fait que c'était le bateau le plus inconfortable sur lequel nous avancions en pagayant. C'était tel que marché sur une ligne en hauteur sans une perche pour balance.

C'était au fait le deuxième canoë que Jim avait construit. Le premier avait été construit d'après les plans qu'il a obtenus des boy-scouts. Il avait 96 centimètres de large, un fond plat et il pesait plus de 45 kilogrammes. Jim l'avait pris dans le « Boundry Waters Canoe Area » de Minnesota et il avait passé des vacances misérables. Plus de 600 milliers d'hectares de lacs et de rivières, le BWCA est un parc sauvage et on peut y pénètrer seulement à pied ou à canoë. (See

.) Les portages entre les lacs ou autour des rapides sont fréquents. Il est préférable d'avoir un équipage léger, surtout les canoës. Jim n'avait pas voyagé très loin dans le BWCA avec son rafiot de 45 kilogrammes quand il s'était résolu à bâtir un autre canoë beaucoup plus léger.

Dans ses recherches, Jim a decouvert des plans pour la construction des canoës pour faire la course. Ces plans ont expliqué les facteurs qui rendaient un canoë facile ou difficile à diriger, meilleur pour les rapides ou les lacs et plus ou moins stable. Il a combiné ces plans avec la méthode de construction des boy-scouts et il a fait tout son possible pour réduire le poids de son nouveau. Le résultât était le désastre qu'il a nommé « Tippy » (anglais familier pour instable) et cela a mené à « Tubby » (anglais familier pour un rafiot) pour le nom de son premier canoë.

Plusieures semaines après le voyage sur la rivière « Turkey », beaucoup entre nous se sont rassemblés après le travail au lac « Silver », un petit lac artificiel dans le centre de Rochester (dans l'État de Minnesota), pour faire du canoë. Jim a apporté Tippy encore une fois, mais il avait installé des sièges plus larges. Cela avait élargi le canoë à 79 centimètres et a fait le fond le plus plat. Nous étions tous d'accord qu'il était meilleur, mais il était encore un peu instable et il n'était pas très aisé de le pagayer.

Sur le lac, Jim et son partenaire, Ron MaHaffe, ont fait des expériences avec quelques mouvements de pagaie. Jim a dit : « Hé Ron, montre cette coup en traverse la proue ! » Ce mouvement nécessite que l'homme à l'avant tende son pagaie de l'autre côté de la proue sans changement de main sur le pagaie, creusant profondément dans l'eau et tirant le pagaie rapidement vers le canoë. C'était un mouvement efficace pour l'homme à l'avant pour aider à changer la direction du canoë, mais il est utilisé principalement quand on fait du canoë dans l'eau vive. Cependant, ce n'était pas de l'eau vive, Ron n'était pas prêt pour le mouvement et le canoë était nommé Tippy pour une bonne raison. Encore une fois, Jim et son partenaire ont été obligés de nager. Étant donné le nombre de grandes oies canadien qui habitaient dans ce lac-là (et faisaient leurs affaires dedans), nager dedans n'était pas très attirant.

Plus tard cet été, Jim a lancé sa création aquatique la plus récente - « Tweeny » (anglais familier pour quelque chose entre deux autres choses). Il pesait 25 kilogrammes et il avait 81 centimètres de large. Il a un fond beaucoup plus plat, mais il a un sens animé sans être instable. Nous avons tous décidé que Jim avait trouvé la combinaison idéale. Pendant l'année suivante plusieurs d'entre nous avons emprunté les plans et les gabarits de Jim et avons construit des copies.

Jim a continué sa carrière dans la construction de canoës. Cependant, il a fabriqué les bateaux super bas légers en Kevlar et en résine d'époxyde et il a préféré faire les canoës pour une seule personne. Ces créations étaient comme des coquilles d'oeuf translucide, ils pesaient moins de 14 kilogrammes et ils étaient un plaisir à pagayer. J'ai trouvé intéressant de voir l'eau par travers la coque de ces canoës.

Jim a écrit un livre au sujet de la construction des canoës en Kevlar et il l'a fait publier. Regardez [Moran, 1995].

 

Canoë Longueur Largeur Poids Fond
Tubby 3 mètres 96 cm 45 kg Plat
Tippy 3 mètres 71 cm 23 kg Round
Tweeney 3 mètres 81 cm 25 kg Semi-round