Enable JavaScript.

1985: The Surprise at the Surprise Party

We arrived a little early at the surprise party being given by Arnie for the fortieth birthday of his wife Barbara. The party was at the home of friends from their church, the church where Arnie was president. Except for Lois and me, everyone else at the party was also a member of that church. We had been invited because of our close friendship with Arnie and Barbara; it was a friendship that had begun when we were neighbors on 29th Street and which had lasted even after Lois and I had moved to Viking Drive, where we lived at that time.

she had become suspicious when she had seen all the cars in the street in front of the minister's house. Nevertheless, she accepted the greetings graciously when we raised our glasses.

After the toasts, the party divided into smaller conversation groups. I found myself with a group of men who were discussing their latest home-improvement projects. A man named Jeff, whom I knew somewhat, said to me, "Your house is on Viking Drive, isn't it?"

"Yes, that's right."

"It's a traditional two story, blue with white shutters and a red door, isn't it?"

"Yeah, that's mine. The previous owners painted it like that in 1976, in the colors of the American flag, to celebrate the two hundreth anniversary of the United States. Did you also notice that the house to left is red and the one to the right is white?"

"Oh yeah, I did, very cute."

"These three houses were famous that year because of a newspaper article and picture on the subject of patriotic 'red white and blue' homes."

"And you still bought it?"

"Sure, by that time everyone had forgotten about the article."

1985: La surprise à la fête-surprise

Nous sommes arrivés un peu en avance à la fête-surprise donnée par Arnie pour le quarantième anniversaire de sa femme, Barbara. Cette fête se tenait chez des amis de leur église, l'église où Arnie était président. Sauf Lois et moi, tous les autres à la fête étaient aussi membres de cette église-là. On nous avait invités grace à notre proche amitié avec Arnie et Barbara ; c'est une amitié qui a commencé quand nous étions voisins dans la 29ème rue et qui a duré même après que Lois et moi ayons déménagé dans la rue Viking, où nous habitions à l'époque.

Quand Barbara et Arnie sont arrivés à la fête, tout le monde a crié : « Joyeux anniversaire ! » et « Félicatitions ! ». Barbara a fait semblant d'être surprise, mais elle a soupçonné quelque choses quand elle a vu toutes ces voitures dans la rue devant la maison des amis. Néanmoins, elle a accepté poliment les salutations quand nous avons levé les verres.

Après les toasts, on s'est divisés en groupes de conversation plus petits. Je me suis retrouvé avec des hommes qui ont commencés à discuter de leurs projets de bricolage dans leur maison. Jeff, que je ne connaissais pas très bien, m'a dit :
— Votre maison est dans la rue Viking, n'est-ce pas ?
— Oui, c'est vrai.
— C'est une maison traditionnelle à deux étages, bleue avec des volets blancs et une porte rouge ?
— Oui, c'est la mienne. Les anciens propriétaires l'avaient peinte comme cela en 1976, avec les couleurs du drapeau américain, pour célébrer le deux-centième anniversaire des États-Unis. Avez-vous remarqué aussi que la maison à gauche est rouge et la maison à droite est blanche ?
— Ah oui, je l'ai remarqué. C'est très joli !
— Ces trois maisons ont été célèbres à Rochester à cette époque, parce qu'il y avait un article et une photographie dans le journal cette année-là au sujet des maisons patriotiques qui étaient « bleu, blanche, rouge ».
— Et vous l'avez achetée tout de même ?
— Oui, quand je l'ai achetée tout le monde avait oublié l'article.

I turned towards John, a man I had just met. He had been the minister of their church, but at that time John was a stock broker; actually just a different version of the same job, but personally much more lucrative. I asked him where he lived and he began to explain, but after a few seconds, I interrupted him:

"Really, I know that house. It borders on Quarry Hill park. It's very modern, very chic. I love that house!" I gushed. "Lois and I saw the back of the house from the park when we were taking a walk, and then we drove by on the street to see the front. It's a really interesting house, very elegant, with lots of windows and a huge deck facing South."

"Yeah, it's a really nice house," John replied, "It's a Colorodo Contemporary. I saw one when I was visiting some friends in Denver and I liked it so much that I bought the plans and had one built here in Rochester. "

"What a great idea. How many bedrooms does it have?"

"Three in the lower level, two for the kids and a master bedroom for the parents. On that floor, there is also a game room for the kids, a laundry room, and a workshop under the garage."

"And on the main floor?"

"There's the kitchen, the dining room, the family room and the living room, which has a cathedral ceiling faced in wood."

"But what's in the silo on the front of the house?"

"The stairs are in the silo, to go down to the bedrooms or up to my study."

"A study? Now I am jealous."

"I love that house," John continued, "but I hate to say that I have to sell it because we have to move to Fargo, North Dakota, for my job."

"Oh, that's too bad," I commiserated.

"Yeah, but that's life today… I haven't put the house on the market yet, but since you like it so much, I'll sell it to you at a price that avoids the real-estate commission."

"You're trying to sell me your house? Here? At the party?"

"Sure, why not?"

I thought for a few seconds, this was a chance to buy the kind of house I had always wanted.

"I'm very tempted. What's your price ?"

"$165,000."

"That's not too bad." I replied, "I could manage that, but my wife and I would have to examine it first."

"Of course, how about tomorrow morning ?"

"That would be possible… and I would have to sell my current house," I added.

Je me suis tourné vers John, un homme que j'avais rencontré quelques minutes au paravent. Il était l'ancien ministre de leur église, mais là, John était courtier en bourse ; vraiment une version différente du même travail, mais beaucoup plus lucratif. Je lui ai demandé où il habitait et il a commencé à me l'expliquer, mais après quelques seconds, je l'ai interrompu :
— Vraiment ! Je connais cette maison. Elle est au bord du parc Quarry Hill. Elle est très moderne, très chic. J'aime beaucoup cette maison. Lois et moi avons regardé l'arrière quand nous nous promenions dans le parc et plus tard nous avons conduit dans la rue pour regarder l'avant. C'est une maison très intéressante, très élégante, avec beaucoup de fenêtres et une grande véranda qui donnaient sur le sud !
— Oui, c'est vraiment une jolie maison, répondit-il. C'est au style contemporain du Colorado. J'en ai vu de ce style quand j'ai rendu visite à mes amis qui vivaient près de Denver. Je l'ai tant aimé que j'ai acheté les plans et j'en ai fait construire une copie ici, à Rochester.
— Quelle bonne idée ! Combien de chambres comporte-t-elle ?
— Trois, au bas niveau, deux chambres pour les enfants et une chambre principale pour les parents. Il y a aussi la salle de jeu pour les enfants, la buanderie et un atelier sous le garage.
— Et au rez-de-chaussée ?
— Il y a la cuisine, la salle à manger, le séjour et le salon qui a un plafond « cathédrale » avec une façade de bois.
— Mais qu'est-ce qu'il y a dans le silo attaché à la face de la maison ?
— L'escalier est dans le silo pour descendre ou monter au niveau supreieur où il y a mon cabinet.
— Un cabinet ? Je suis jaloux.
— J'aime cette maison, continua John, mais je regrette de dire que je dois la vendre parce que nous devons déménager à Fargo dans le Dakota du Nord pour mon travail.
— Oh, c'est bien dommage !
— Oui, mais c'est la vie… Je n'ai pas encore mis la maison sur le marché, mais si vous l'aimez tant, je vais vous la vendre à un prix qui évite de payer la commission à un agent immobilier.
— Vous essayez de me vendre votre maison ? Ici ? Pendant cette fête ?
— Bien sûr ! Pourquoi pas !

J'y ai pensé pendant quelques seconds : « C'était l'occasion d'avoir le type de maison dont j'ai toujours rêvé. »
— Je suis très tenté. Vous la vendez combien ?
— $165.000.
— Ce n'est pas trop mal. C'est intéressant, mais ma femme et moi devons la visiter.
— Bien sûr, voudriez-vous la voir demain matin ?
— Ce serait possible, mais je dois aussi vendre notre maison actuelle.

On hearing this conversation, Jeff interrupted us when he said to me, "You're serious? You want to buy John's house? And sell yours?"

"It's possible, if Lois and I like the house," I replied

Jeff continued, "my wife and I have been looking for a house similar to yours, especially one on Viking Drive, close to our kids' school. What's your price going to be?

"I don't know exactly, but probably between $135,000 and $140,000. I'll have to get a professional appraiser to help me set the price."

"If the final price is close to that," Jeff said, "I'll buy it."

"Oh my god," I blurted out, "everything is going so fast tonight! Will you have to sell your current house, too?"

"No, that's the easiest part of ths whole deal," he added. "I've already sold it because it was just too small for my family."

"Incredible!" I answered.

By then, the news that we were selling and buying houses had reached our wives who had been in another room during the party. They hurried over to us and demanded to know what was going on. When they heard all the details, they became very excited and began to talk about everything they could remember about the houses. And of course, the other women at the party quickly joined the discussion. They left the boring aspects of the transactions to the men.

There happened to be two real-estate agents at the party. On hearing what was going on, they immediately offered to help us to complete the transactions. However, by that time we didn't need their help because Jeff and I had already found the houses we wanted. The agents were very disappointed to have missed out on two very easy sales.

The weeks that followed were very busy for all three families. First, we had to examine the houses to determine if we really wanted them. Lois and I found a lot to like in John's house. It was everything that we wanted. It was both spacious and comfortable for a family with active boys. Moreover, it had been designed by an architect and had many well-conceived refinements. It was also designed to be energy efficient, with large windows facing South and wide roof overhangs for summer shade.

After a survey by a professional engineer and a price estimation by a professional home appraiser, we made John an offer which he immediately accepted. And in the same way, Jeff and his wife proposed a price which we were happy to accept.

The following month, Lois and I and our two sons moved into our new home. That day, Arnie and Barbara and their two daughters welcomed us to the neighborhood, because it was their neighorhood too. You see, they had just built a new house on the same street, only two houses away from ours. The two families were neighbors once again.

Jeff nous a interrompus pour me poser une question :
— Vous êtes sérieux ? Vous voulez acheter la maison de John ? Et vendre la votre ?
— C'est possible, si Lois et moi sommes d'accord.
— Ma femme et moi cherchions une maison similaire à la vôtre, surtout une maison dans la rue Viking, près de l'école de nos enfants. Quelle serait votre prix ? continua Jeff.
— Je ne sais pas exactement, mais probablement entre $135,000 à $140,000. Je devrais avoir une évaluation professionnelle pour m'aider à déterminer le prix.
— Si le prix final est à peu près cela, Jeff a dit, je l'achète.
— Oh mon dieu, tout va trop vite ce soir. Serait-il nécessaire de vendre votre maison, aussi ?
— Non, c'est la plus simple partie de cette affaire, dit-il. Je l'ai déjà vendue parce qu'elle était devenue trop petite pour ma famille.
— Incroyable !

La nouvelle que nous vendrions et acheterions nos maisons était déjà parvenue aux oreilles de nos femmes qui étaient dans une autre pièce de la maison pendant la fête. Elles se sont pressées pour nous demander ce qui se passait. Quand elles ont entendu tous les détails, elles sont devenues toutes excitées et elles ont commencé à raconter tout ce dont elles pouvaient se souvenir à propos de ces maisons. Eh bien sûr, les autres femmes à la fête les ont rejointes pour la discussion. Elles ont laissé les aspects ennuyeux des transactions à leur mari.

Il s'est passé qu'il y avait deux agents immobilier à la fête. En entendant ce qui se passait, ils nous sont immédiatement proposé de s'occuper des ventes. Cependant, à ce moment-là nous n'avions pas besoin de leur aide, car Jeff et moi avions déjà trouvé les maisons que nous voulions. Les agents étaient très déçus d'avoir raté deux occasions en or.

Les semaines suivantes étaient très occupées pour les trois familles. D'abord, il fallait que nous examinions les maisons pour déterminer si nous les voulions vraiment. Lois et moi avions beaucoup apprécié la maison de John. Elle était spacieuse et confortable pour une famille avec des garçons actifs. De plus, tout avait été concu par un architecte et il y avait plusieurs raffinements. Elle avait aussi été concue pour conserver de l'énergie, avec de grandes fenêtres qui donnaient au sud et un toit surplombant pour faire de l'ombre en été.

Après une évaluation professionnelle par un ingénieur et aussi une estimation professionnelle, nous avons fait une offre que John a immédiatement acceptée. Et de la même façon, Jeff et sa femme nous ont proposé un prix pour notre maison que nous étions heureux d'accepter.

Le mois suivant, Lois et moi et nos deux garçons avons déménagé dans notre nouvelle maison. Ce jour-là, nos amis Arnie et Barbara et leurs deux filles nous ont accueilli au quartier, car c'était leur quartier aussi. Ils avaient construit une nouvelle maison dans la même rue et à deux maisons de la nôtre. Les deux familles étaient redevenues voisines.