Enable JavaScript.

A Sleepless Night

It's three o'clock on a warm summer's night.
I sit quietly on the balcony of my condo
Seven stories above the quiescent city.
The white noise of a steady rain envelopes me.
Clouds flash with sheets of lightning.
Strange patterns of light play out on nearby office buildings.
Suddenly, a soprano voice sings out somewhere in the night;
No words, just etherial tones that express… I know not what.
Stepping to the railing, I search for its source,
Expecting to see someone on the rain swept street,
Hoping to hear the voice more clearly… but nothing more.
Disappointed, this poem materializes in my mind
And I rush to my computer to capture it.
Sleep continues to elude me.

Une nuit blanche

Il est trois heures le matin dans une nuit d'été chaude.
Je reste assis tranquillement sur le balcon de mon appartement,
Sept étages au-dessus de la ville endormie.
Le bruit blanc d'une pluie réguliere m'enveloppe.
Les nuages clignotent avec des feuilles de la foudre.
Motifs étranges de la lumière jouent sur les immeubles de bureaux à proximité.
Tout à coup, une voix de soprano chante quelque part dans la nuit ;
Pas de mots, seulement des tons éthérés qui expriment… je ne sais quoi.
Marchant à la balustrade, je recherche pour sa source,
S'attendant à voir quelqu'une dans la rue balayé par la pluie,
En esperant entendre la voix plus clairement… mais rien de plus.
Deçu, ce poème se matérialise dans mon esprit
Et je me dépêche à mon ordinateur pour le capturer.
Le sommeil continue à m'échapper.