Enable JavaScript.

 

Perhaps the button Sara found.

 

The Button

Things that start small grow until something stops them.
Such was the case with Sara's obsession with buttons.
Yes buttons, a full blown obsession with buttons:
Big buttons, small buttons, fancy buttons, simple buttons.

Thousands of buttons were carefully arranged
In glass jars displayed on shelves in her apartment.
There was even a jar of broken buttons.
But for Sara, there were never enough.

It began with a large button made of wood,
With a five pointed star carved in the middle.
It was a button that may have adorned
A beautiful coat or an expensive sweater.

Sara found it on a downtown sidewalk.
She had been walking slowly, her head down,
Her thoughts unfocused and confused,
When there it was, demanding her attention.

She stopped and stared at it for several minutes,
As other pedestrians flowed around her
Wondering why she had stopped but not really caring,
Their minds in other universes.

Picking it up, the button felt good in her hand,
Smooth and highly polished, exuding importance.
Surely, it was one of a set and would be missed,
But never to be found in the midst of the city.

Sara searched the sidewalk for other such buttons,
Or for the garment from which her button had come.
Then she began looking at the people around her,
Hoping to see someone searching for something they'd lost.

Finally, realizing that she was attracting attention,
Sara put the button in her pocket and continued to the bus stop
For a crowded ride among strangers to the studio apartment,
In which she lived among still more strangers.

It hadn't always been that way for Sara,
But the highs and lows of her moods
Had driven away husband and friends
Leaving her alone and confused.

Drugs and counseling had helped
But obsessions over trivia persisted,
And found fertile ground in her grasping mind;
Trivia like a button found on the street.

How could such a beautiful button be lost?
What kind of garment had it secured?
Was someone still looking for it?
Were there other lost buttons?

Before she knew it, Sara had begun a search
For lost and lonely buttons,
A search that took her throughout the city
To wherever people congregated.

The need for buttons consumed her days,
Every button found leaving her wanting more,
Leaving her wanting to pluck the buttons
Off the coats of people on the street.

She held back from that, knowing it was wrong,
But she soon began prowling thrift shops,
Sissors in hand, ever ready to snip off
A tempting target from a helpless garment.

People started noticing that something strange was happening.
Why were so many garments missing just one button?
Noticing caused more people to be watching,
And that made the hunt for butons more precarious.

She changed her hunting ground to fancy stores in malls.
She was delighted with the better quality and variety of buttons
That she was able to liberate, but she was now under the watchful eyes
Of video cameras that could be reviewed and analyzed.

The headlines read "Button Snatcher Nabbed!"
An examination of Sara's apartment revealed her wall of shame.
Sara, small and frightened, stood before the judge
Her obsession exposed, her life unbuttoned.

Le bouton

Les choses qui commencent petites grandissent jusqu'à ce que quelque chose les arrête.
C'était ainsi avec l'obsession de Sara avec les boutons.
Oui, les boutons, une grande obsession avec les boutons :
Des grands boutons, de petits boutons, de boutons sophistiqués, de boutons simples.

Des milliers de boutons étaient rangés
Dans des bocaux sur des étagères dans son apartement.
Il y en avait même un bocal de boutons cassés.
Mais pour Sara, il n'y en avait jamais assez.

Tout a commencé avec un grand bouton fait de bois,
Avec une étoile de cinq points sculptée au centre.
C'était un bouton qui pouvait orner
Un beau manteau ou un pull cher.

Sara l'a trouvé sur le trottoir dans le centre-ville.
Elle était en train de marcher lentement, sa tête baissée,
Ses pensées vagues et troublées,
Quand le bouton était là, demandant son attention.

Elle s'est arrêtée et l'a regardé pendant plusieurs minutes,
Pendant que les autres piétons passaient à côté d'elle
Se demandant pourquoi elle s'était arrêtée, mais ne prenant pas cela à coeur,
Leur esprit dans d'autres univers.

Le levant, le bouton se sentait bien dans sa main,
Lisse et brillant, exsudant l'air d'importance.
Bien sûr, c'était un de la série qui aurait manqué,
Mais jamais être retrouvé au milieu de la ville.

Sara a cherché sur le trottoir d'autres boutons comme celui-ci,
Ou le vêtement duquel son bouton venait.
Puis elle a commencé à regarder les gens autour d'elle,
Esperant voir quelqu'un qui cherchait quelque chose qu'il avait perdu.

Finalement, quand elle a réalisé qu'elle atterrait l'attention,
Sara a mis le bouton dans sa poche et elle est allée à l'arrêt de l'autobus,
Prendre le bus et aller parmi des étrangers à son petit appartement,
Dans lequel elle habitait parmi encore plusieurs autres étrangers.

Cela n'avait pas toujours été comme ça pour Sara,
Mais les hauts et les bas de sa personnalité
Ont fait fuir son marri et ses amis
Et l'ont laissée seule et désorientée.

Des médecines et des conseils l'ont aidée
Mais des obsessions au sujet des bagatelles ont persisté,
Et ont trouvé de la terre fertile dans son esprit avide ;
Des bagatelles comme un bouton trouvé dans la rue.

Comment un bouton si beau pourrait-il être perdu ?
Quel type de vêtement le portait ?
Y a-t-il quelqu'un qui le cherche encore ?
Est-ce qu'il y en a d'autres de perdus ?

Avant qu'elle le sache, Sara avait commencé à chercher
Des boutons perdus et solitaires,
Un travail qui l'a emmenée partout dans la ville
Sur tous les lieux où des gens se rassemblaient.

Son besoin pour les boutons consommait ses journées,
Chaque bouton trouvé la rendait en vouloir plus,
La rendait vouloir de découper des boutons
Des manteaux des gens dans la rue.

Elle ne le faisait pas, sachant que cela était mal,
Mais bientôt elle a commencé à rôder dans des boutiques d'occasion,
Des ciseaux à la main, toujours prête à enlever
Une cible tentante d'un vêtement sans défense.

Certaines ont commencé à s'apercevoir que quelque chose d'étrange se passait.
Pourquoi à plusieurs vêtements manquaient un seul bouton ?
S'en apercevoir a poussé plusieurs personnes à être plus regardant
Et cela a rendu la chasse pour les boutons plus précaire.

Elle a changé son terrain de chasse à des magasins chers dans les centres commerciaux.
Elle était heureuse de la meilleure qualité et variété de boutons
Qu'elle était capable de libérer, mais maintenant elle était sous le regard des yeux attentifs
Et des caméras qui pourraient être analysées et passées en revue.

Les grands titres ont dit « La voleuse de boutons a été attrapée ! »
Un examen de l'appartement de Sara a révélé son mûr de la honte.
Sara, petite et effrayée, était débout devant le juge
Son obsession exposée, sa vie déboutonnée.